Skip to content

Les meilleurs pastéis de nata de Paris!

14 novembre 2011

Le dimanche, les gourmands forment une longue file d’attente devant le n° 37 de la rue du Roi de Sicile. C’est là que Victor Silveira a ouvert son comptoir “Comme à Lisbonne”. A 11h du matin, il sort du four sa première plaque de pastéis de nata. Un parfum de Portugal flotte dans le Marais. Depuis le mois de juin, ce natif des Açores allèche les Parisiens en cuisinant ces tartelettes traditionnelles suivant une recette qu’il tient de sa mère. Victor ferme les yeux, le temps d’une “madeleine de Proust” : “Le matin, à la maison, on se réveillait dans les odeurs de sucre caramélisé…” Aujourd’hui, c’est lui qui met la main à la pâte. Une pâte feuilletée aérienne et croustillante qui retient en son creux un flan aux oeufs moelleux et léger, que Victor saupoudre de cannelle ou de sucre glace. Un pur délice. A déguster, à la mode lisboète, au comptoir de cette minuscule échoppe ouverte sur la rue. Ou à emporter dans une jolie boîte estampillée d’hirondelles porte-bonheur et à déguster, au choix, avec du café Delta (5,75 € le sachet de 250 g), du thé vert des Açores (à partir de 3,15 € pour 100 g) ou du porto blanc (Lágrima de Cristo 17,90 €, ou ruby 21 € la bouteille de un litre).

Selon mon mari (un vrai portugais) le meilleurs pastéis se trouvent à Belém à Lisbonne mais celles du Marais sont vraiment exceptionnelles. On profite pour emporter également des boissons fraîches et des petites hirondelles en céramique (porte-bonheur).

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :